mediapost communication

Mediapost Communication et BVA Limelight estime le marché français de la data à usage marketing à 1,7 milliard d’euros

  • Mediapost Communication, filiale du groupe La Poste, présent sur les métiers de la data, des media et du marketing relationnel, et BVA Limelight, société d’étude et de conseil BtoB, ont évalué à 1,7 milliard d’euros le marché français de la data à usage marketing, en 2016, en croissance de 6,3% par rapport à 2015 et de +26% en 5 ans.

    Un marché en structuration, composé d’acteurs venus d’horizons différents

    Ce projet d’évaluation -initié il y a près de 4 ans- a donné lieu à une 1ère vague de publications concernant l’année 2013 et a fait l’objet d’un nouveau travail méthodologique permettant d’affiner les contours de la mesure. Mediapost Communication et BVA Limelight publient ainsi aujourd’hui les chiffres du marché pour l’année 2016.

    Sous l’impulsion à la fois de la digitalisation des parcours clients et des évolutions dans les capacités de traitement et de ciblage des prospects et des clients, les marchés du marketing relationnel, des médias et des technologies publicitaires (les adtech) convergent autour des différentes formes de data clients pour créer un nouvel écosytème qui, à ce jour, n’avait jamais fait l’objet de valorisation.

    Aucune étude centralisée ne permettait jusqu’alors de quantifier ce nouvel écosytème data et d’en cartographier les acteurs.

    Afin de comprendre et de développer la connaissance de ce marché de la data, cette évaluation du marché repose sur le périmètre suivant :
    Data à usage marketing/communication BtoB et BtoC, telles que les données individuelles susceptibles d’être utilisées pour réaliser des campagnes de communication.
    Sociétés ayant un chiffre d’affaires en France supérieur à 1 million d’euros.

    4 segments de marché identifiés et 293 acteurs cartographiés

    Outre l’apparition constante de nouveaux acteurs qui apportent des solutions digitales, le marché connaît en parallèle des mouvements internes avec le repositionnement de certains acteurs qui tentent d’apporter de nouvelles propositions de valeur, soit pour sortir d’un segment moribond, soit parce qu’ils développent des solutions qui élargissent leur champs d’intervention.

    Les travaux ont permis de cartographier 293 sociétés réparties en 4 segments selon le cycle de vie de la data (certains acteurs pouvant être positionnés sur plusieurs segments selon une répartition de leur chiffre d’affaires) :

    1- Vente et location de data : le plus important segment avec 582 M€ régresse de 26% en 5 ans. Le marché du broking s’est quant à lui effondré de 61% quand, dans le même temps, les solutions de ciblages et la commercialisation directe de data par les éditeurs, bien qu’encore marginale dans ce marché, progressent fortement (+58% pour atteindre 30 M€).
    2- Analyse et intelligence (datamining, conseil) : représente 406 M€, en croissance de +79% en 5 ans, tiré par le datamining et le conseil avec respectivement +71% et +107%.
    3- Diffusion et ciblage (data RTB, solutions de routage) : représente 371 M€ et croit de 60% en 5 ans, dopé par la Data RTB (+50%) et les solutions de routage mobile (x5). Un segment cependant terni par les solutions de routage multi canal.
    4- Structuration, stockage et hébergement : qui croit de +63% en 5 ans.

    Après plusieurs années de croissance du marché de la data, déjà supérieure à celle du marché publicitaire, la progression des investissements en la matière s’est fortement accélérée en 2016 avec un taux de +6,3% par rapport à 2015.

    Jérôme Toucheboeuf, Directeur Général de Médiapost Communication précise que :« L’analyse successive des mesures de l’étude Data montre les mutations profondes de ce marché dans lequel les acteurs historiques en transformation côtoient les acteurs émergents de l’adtech. Je retiens surtout la nécessaire montée en puissance du conseil opérationnel pour la mise en œuvre de ces transformations data, media et CRM».

    Les chiffres de l’année 2016 sont désormais disponibles et confirment une inflexion et donc une accélération des moyens alloués à ce secteur devenu clé pour les acteurs du marketing et de la communication.

    Des expertises complémentaires et légitimes

    Expert en matière d’études, BVA Limelight s’est chargé de la collecte et de la consolidation d’informations pour l’ensemble des acteurs et sur sept exercices (de 2010 à 2016), permettant ainsi une visualisation dynamique des segments et l’élaboration de leur croissance moyenne annuelle.

    De son côté, Mediapost Communication est légitime quant à son positionnement sur ces 4 segments de marchés

    Tags:

    You May Also Like

    Twitter facilite la sauvegarder et le partage de Tweets avec les Signets

    Avec la fonctionnalité Signets (Bookmarks en anglais) et une nouvelle icône de partage, c’est ...

    google - formation- numerique

    Google soutien la formation au numérique et ouvre 4 lieux physiques de formation en France

    Google annonce l’ouverture de « 4 espaces physiques dédiés à la formation et à ...

    HAVAS GROUP publie son baromètre FAST sur les prévisions des investissements publicitaires

    Un marché qui donne des signes encourageants depuis la rentrée 2017 L’année 2017 s’est ...

    Les prédictions de Kevin Mandia, CEO de FireEye – La cyber sécurité en 2019 et au-delà

    L’environnement des cybers menaces et le monde de la cyber sécurité continuent d’évoluer à ...

    Faacebook célébrons l’impact des femmes sur le marché du travail à l’échelle mondiale

    Facebook, en collaboration avec l’OCDE et la Banque mondiale, a récemment dévoilé un nouveau ...

    L’agence ici Barbès continuera d’animer la Social Room SNCF

    Suite à un appel d’offre, SNCF a choisi de renouveler sa confiance à ici ...